Hippodrome de Boitsfort: projet Drohme

Contrairement à ce que laisse croire son nom, l’hippodrome de Boitsfort s’étend essentiellement sur Uccle.  Il est actuellement menacé par un projet faisant la part belle au greenwashing.  Business as usual, green but as usual. Plus d’infos sur le site de l’Association des Comités de quartier ucclois.

Commission de concertation
sur le cahier des charges pour étude d’incidences
du projet Drohme (hippodrome de Boitsfort):
le 1er juin à 11h30 à la maison communale d’Uccle:
Place Jean Vander Elst, 29 – 1180 Uccle

à 9h30 matin, rv à Bruxelles-Ville pour Haren
à 11h30 à Uccle pour Dhrome…

UN MAUVAIS PROJET GUETTE LE SITE DE L’HIPPODROME DE BOITSFORT

Article paru dans la Lettre aux habitants n°87, mars 2016

Depuis la liquidation de la société des courses équestres en 1995, l’apparente « vacance » de l’Hippodrome, attise la convoitise de promoteurs privés.

Si de multiples projets ont échoué (casinos, centre de congrès et hôtel de luxe… ), certains investisseurs sont tout de même arrivés à y organiser des événements semi-temporaires (Bar – Restaurant La Terrasse, Cirque Pauwels, …). Ces grands événements ont révélé à suffisance les nuisances dans lesquelles ils plongent les abords du site.

La société Drohme Invest (dirigée par Michel Culot) a finalement obtenu en concession pour 15 ans (renouvelable) la gestion du site. Et le 8 février 2016, un permis d’environnement temporaire a été délivré par l’administration régionale de l’environnement – sous la tutelle de Madame Céline Frémault – à la société Drohme Invest pour l’érection et l’exploitation sur le site de l’Hippodrome dit de Boitsfort (à 95% sur le territoire d’Uccle) de 3 chapiteaux totalisant 1.775 places et l’exploitation d’un parking de 300 places.

Les craintes de voir se transformer l’espace vert de l’Hippodrome en un vaste complexe d’organisation d’événements et de spectacles se confirment donc. Et ce d’autant que si le permis temporaire n’est octroyé que pour 3 mois, il y a manifestement volonté de l’exploitant d’obtenir un permis d’environnement définitif.

Depuis lors, le battage publicitaire bat son plein, faisant la promotion des aspects prétendument écologiques et environnementaux du projet. Mais au-delà de cette campagne de marketing à tendance très « greenwashing », semble se profiler avant tout une grosse opération commerciale (1) désastreuse pour la mobilité, (2) négative pour l’environnement, (3) et peu avantageuse pour les Bruxellois.

 

Un Collectif citoyen « Les Amis de l’Hippodrome » s’est récemment constitué pour s’opposer à tout projet de privatisation et de surexploitation commerciale du site.

Le Collectif réunit des associations, comités de quartier et citoyens, aux horizons et préoccupations diverses, mais unis dans un même but : sauvegarder le site, son environnement, sa tranquillité, son accessibilité au public bruxellois.

Sont actuellement partenaires du Collectif :
- Les Amis de la Forêt de Soignes, asbl
- Les Amis du Bois de la Cambre, asbl
- Le Mouvement citoyen Pas Question !
- L’Association de Comités de Quartier Ucclois (ACQU), asbl
- Le Comité de Quartier Roosevelt – Victoria
- Le comité Solvay Sports
- De nombreux riverains proches de l’Hippodrome (Tumuli – Roosevelt- Montana – etc…)

Pour contacter le Collectif, pour agir et défendre le site, il suffit d’envoyer un courriel à : lesamis.hippo@gmail.com

Signalons enfin qu’un recours en réformation a été introduit le 10 mars devant le Collège d’Environnement contre le permis d’environnement temporaire délivré le 8 février 2016 par l’I.B.G.E.

 

2 réflexions sur “Hippodrome de Boitsfort: projet Drohme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s