CP 23/02/2022 – Plus de 9000 citoyens demandent de renoncer aux constructions sur le champ des Cailles

Ce mercredi 23 février 2022, le collectif des Ami.e.s du champ des Cailles a remis au gouvernement bruxellois une pétition signée par 9116 citoyennes et citoyens pour lui demander de renoncer à toute construction sur le champ des Cailles à Watermael-Boitsfort.

Il a été reçu par les cabinets du Ministre-Président Rudi Vervoort, de la Secrétaire d’État Nawal Ben Hamou chargée du Logement et de l’Égalité des Chances, ainsi que du ministre Alain Maron chargé de la Transition climatique, de l’Environnement, de l’Énergie et de la Démocratie participative.

Le collectif s’est dit déçu de cette rencontre où tous les protagonistes reconnaissent l’exemplarité du projet tant sur le plan de l’agriculture urbaine que celui de la cohésion sociale, mais où le gouvernement reste, à quelques nuances près, complaisant face à la bétonisation accrue de Bruxelles, s’appuyant pour ce faire sur un document datant de 1964 qui dit que la parcelle est construisible.

Dans la pétition, le collectif plaide pour :

• Préserver les écosystèmes contre les méfaits de l’imperméabilisation des sols ;

• Défendre les dernières terres arables et les initiatives d’agriculture urbaine de la Région Bruxelloise ;

• Maintenir les réalisations de la Ferme du Chant des Cailles en matière de transition écologique, économique et sociale.

Le collectif soutient par ailleurs la création (sans bétonisation des sols) de davantage de logements sociaux dans le quartier (qui en compte actuellement 59%) ou ailleurs à Watermael-Boitsfort (qui en compte déjà 18%), de même que les initiatives d’encadrement des loyers et une régulation plus volontaire du secteur de l’immobilier. La remise de cette pétition fait suite à la manifestation qui avait rassemblé, le 13 février dernier, près de 900 personnes dans les rues de Watermael-Boitsfort.